Cinq clubs sont concernés et espèrent encore avoir leurs chances. Je vous invite à les connaître.

Les qualifications très probables

SK Gaming est actuellement 5e avec 8 victoires et 7 défaites. Selon les statistiques, l’équipe du Français Jean « Jezu » Massol et du Belge Ersin « Blue » Gören est celle qui a le plus de chances de rejoindre le trio de formations déjà qualifiées.

Mais même si cette équipe perdait ses trois rencontres, il faudrait un concours de circonstances très défavorable  pour rater la  phase finale. De son côté, Fnatic est 3e ex aequo avec 9 victoires pour 6 défaites.

Le club finaliste des trois dernières éditions du LEC monte en puissance et  veut réaliser un sans-faute pour se mettre en confiance.

Les finalistes potentiels

Misfits est classé  6e ex aequo pour 6 victoires contre 9 défaites.

La formation de Vincent « Vetheo » Berrié, plutôt en forme,  a un programme relevé.

Parmi les membres du Top 4,  Vitality  pourrait être encore en mesure de rejoindre la phase finale au moment de la confrontation. Néanmoins,  il faut réaliser au moins un exploit.  

Excel est  8e avec 5 victoires et  10 défaites. Avec  une série noire de sept défaites de rang, la seule équipe qui n’a pas  disputé les play-offs depuis la création du LEC en 2019 devra a priori encore patienter.

Avec un scénario très favorable, elle pourrait n’avoir qu’à remporter un match contre Schalke 04 puis surpasser Misfits et Vitality dans une série de tie-breakers. Mais difficile d’imaginer cette formation battre les terreurs de la ligue.

Pour sa part, Vitality est  9e pour 4 victoires et  11 défaites. Ses chances sont minces.

Il existe une voie pour Vitality. Si le club français remporte ses trois matches  avec une défaite face à Astralis, il faut que les matches promettent tous d’être disputés.

La présence des équipes à la portée des concurrentes et peut constituer une opportunité.

Il devrait à la limite jouer un tie-breaker lors de sa participation. Ce qui serait déjà un petit miracle après un début de saison très difficile.

Mais Duncan « Skeanz » Marquet et ses coéquipiers, en progrès, n’ont pas leur destin en main. Même avec un sans-faute, il faudra compter sur un deuxième faux pas de Schalke 04 et Misfits qui ne bénéficient pas d’un calendrier aussi favorable que Vitality.

Retrouvez d’autres infos ici.

Crédit Photo : estnn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.