A travers quelques entrevues avec les acteurs de l’e-sport, le stress constitue un sujet souvent cité. Je vous livre un aperçu des diverses réactions.

La situation des joueurs pros

Sans préparation sérieuse et coaching bien déterminé, la plupart des joueurs professionnels font face au stress. Ils doivent affronter les regards de milliers de personnes sur le devant de la scène.

Malgré la présence de plusieurs centres de formations dédiées, la majorité sont en auto-apprentissage rapide. Ils doivent exercer tels des athlètes pros, s’accommoder à la vie en groupe tout en apprenant à gérer au mieux leurs émotions.

Le cas des plus jeunes

Selon Vincent VETHEO Berrié qui représente la France du haut de ses 19 ans, un championnat d’Europe avec Misfits lui a servi de baptême du feu. Avant les compétitions, il ne parvient pas à avaler une seule bouchée.

Souvent, il ne se sent pas bien. De son côté, Illias NUCLEARINT  Bizriken pense être seulement à 30 % de ses capacités, du fait d’un gros stress.

Pour sa part, Adam ADAM Maamane parle d’une respiration difficile doublée d’une envie de vomir en jouant pour Tricolores, à ses débuts.

Les éclairages des scientifiques

L’e-sport est principalement basée sur la coordination œil-main. Dans les sports classiques, l’athlète tente de compenser la montée de stress par plus de vitesse, de force ou davantage d’endurance.

Les réflexes prennent plus de place au niveau de l’e-sportif selon le Dr. Phil Birch. Ce chercheur britannique spécialisé en psychologie à l’Université de Chichester parle d’une perception du manque de ressources disponibles.

En effet, un e-sportif va privilégier un entrainement de 10 heures au quotidien. Il va alterner le jeu, l’analyse des matchs et la consultation des statistiques.

Cette charge cognitive va entrainer une anxiété plus accentuée. En effet, le sport traditionnel ne demande pas des périodes d’entrainement aussi longues.

En clair, l’e-sport requiert plus de moyens psychologiques. C’est la raison pour laquelle le stress est quasi-permanent.

Les manifestations diverses du stress en e-sport

William GLUTONNU Belaid œuvre chez Solary avec Super Smash Bros Ultimate. Il parle de symptômes comme le tremblement irrépressible chez plusieurs joueurs pros.

Pour sa part, il constate une perte de confiance, une précision moins efficace, une forme d’anxiété qu’il ne peut combattre. Adam rajoute la présence de pensées négatives qui entravent ses besoins de performance.

Des gamers enregistrent même des cas de burn-out avec un épuisement total. Le psychologue du sport Ismaël Pedraza travaille sur des méthodes de gestion du stress.

Face à une discipline encore récente, l’aide psychologique est primordiale. Retrouvez plus d’idées ici

Crédit Photo : lequipe.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.